Codex Studiosorum Bruxellensis
CHANT DES BRAVES GUEUX
T: Vrij naar G. Hubens
M: 'Au trente et un du mois d'août'
Buvons un coup, buvons en deux, A la santé des braves gueux, A la santé du Prince d'Orange, Et merde aux curés, aux vicaires, Qui nous ont déclaré la guerre.
Buvons un coup, buvons en deux, À la santé des crapuleux, À la santé de Saint Verhaegen, Et merde aux curés, aux vicaires, Qui nous ont déclaré la guerre.
Fout gevonden
Bezoek het forum om fouten te melden aan de redactieraad.
© Codexfonds 2008