Codex Studiosorum Bruxellensis
DE PROFUNDIS MORPIONIBUS
M: 'L'enterrement du Maréchal Gérard', M. Reyze
Ô! Muse prête-moi ta lyre, Afin qu'en vers je puisse dire Un des combats les plus fameux Qui s'est déroulé sous les cieux.
De Profundis Morpionibus,
Tra, la, la, ...(BIS)
Un jour de fêt' comm' Sainte Thérèse, À Sainte Gudule chantait la messe Elle sentit soudainement Un énorme chatouillement.
Dans son vagin de forte taille, Six cent mille poux livraient bataille À nombre égal de morpions Qui défendaient l'entrée du con.
Dans un bouzin de tous les diables, Le choc fut si épouvantable Qu'les femmes enceintes en accouchant Chiaient d'la merde au lieu d'enfants.
La bataille fut gigantesque, Tous les morpions moururent ou presque À l'exception des plus trapus Qui s'accrochèrent aux poils du cul.
Et ils bouchent toute la fente, Que les morpions morts ensanglantent Et la valée du cul au con Etait jonchée de morpions.
À cheval sur une roupette, Tenant à la main la lorgnette Le capitaine des morpions Examinait les positions.
Le capitaine de l'embuscade, Voyant fléchir ses camerades Cria: "Morpions nous sommes foutus Piquons une charge au trou du cul".
Fout gevonden
Bezoek het forum om fouten te melden aan de redactieraad.
© Codexfonds 2008