Codex Studiosorum Bruxellensis
LES FILLES DE LA ROCHELLE
Sont les filles de La Rochelle
Qu' ont armé un bâtiment.(BIS)
Ell's ont la cuisse légère Et la fess' à l'avenant.
Ah! la feuille s'envole, s'envole Ah! la feuille s'envol' au vent.
Sont parties aux Amériques
Un matin, la voil' au vent;(BIS)
Ont choisi pour capitaine Une fille de quinz' ans.
Nous n'avons pas besoin d'hommes,
Disaient-ell's à tout venant;(BIS)
Mais au bout de six semaines Ell's avaient le cul brûlant.
Un beau soir, une frégate
Apparut sur l'océan,(BIS)
Pleine de jolis pirates, De beaux gars appétissants.
Ell's allèr'nt à l'abordage
À coups d' sabre et à coups d' dents(BIS)
Ell's y prirent l'avantage Et se ram'nèr'nt des galants.
Et sous la lune jolie,
Étendues sans vêtements,(BIS)
Ell's ont écarté les cuisses Tout's sur le gaillard d'avant.
Ont baisé à perdre haleine
Jusqu'au clair soleil levant(BIS)
Et c'était la capitaine Qui menait le mouvement.
Le lend'main le beau navire
Repartit vers le couchant,(BIS)
Et les fill's de La Rochelle Le cul frais allaient chantant:
Geen refrein!
"J'ai perdu mon pucelage
Au milieu de l'océan.(BIS)
Il est parti vent arrière Reviendra-z-en louvoyant."
Fout gevonden
Bezoek het forum om fouten te melden aan de redactieraad.
© Codexfonds 2008