Codex Studiosorum Bruxellensis
Les Légionnaires
Gebaseerd op het lied van 'Les Bat'd'Afs', de Afrika-bataljons waar de vrijwilligers voor het Vreemdelingenlegioen werden naar toegestuurd die een gevangenisstraf uitzaten.
M: De strofes worden gezongen tegen 88 BPM, het aan de Afrikaanse hitte aangepaste marsritme van het Vreemdelingenlegioen.
Il est, sur la terre africaine, Un régiment dont les soldats, dont les soldats, Sont tous des gars qui n'ont pas d'veine, C'est la légion et nous voilà, et nous voilà! Pour ce qui est d'la discipline, Faut être passé par Biribi, par Biribi! Avoir goûté de la praline, Et travaillé du bistouri, du bistouri ...
Et on s'en fout, et après tout, Qu'est-ce que ça fout? En marchant sur la grand-route, Souviens-toi, oui souviens-toi, ah! ah! ah! Les anciens l'ont fait sans doute, Avant toi, ou avant moi, ah! ah! ah! De Gabés à Ténérive De Tanger à Tombouctou, ouh! ouh! ouh! Sac au dos dans la poussière, Marchons les légionnaires ...
J'ai vu mourir un pauvre gosse, Un pauvre gosse de 18 ans, de 18 ans Paumé par les balles féroces, Il est mort en criant maman, criant maman! Je lui ai fermé les paupières, Recueilli son dernier soupir, dernier soupir! J'ai écrit à sa pauvre mère, Qu'un légionnaire, ça sait mourir, ça sait mourir ...
Et puisqu'on n'a jamais eu d' veine, Pour sûr qu'un jour, on y crèvera, on y crèvera Sur cette putain d' terre africaine, Enterrés sous le sable chaud, le sable chaud! Avec pour croix une baïonnette, À l'endroit où l'on est tombé, on est tombé! Qui voulez-vous qui nous regrette, Puisqu'on est tous des réprouvés, des réprouvés?
Fout gevonden
Bezoek het forum om fouten te melden aan de redactieraad.
© Codexfonds 2008